25 février 2013

2005

Posted by PicasaTrois fois plus grand, plus lourd et plus cher que son dernier ouvrage sur le thé, le premier que Lydia Gautier a écrit en 2005 m'avait laissé une très forte impression avec son chapitre sur l'alchimie du thé. Une relecture sept ans plus tard confirme mon admiration pour cette partie où sa formation d'ingénieur agronome est la mieux mise à contribution. La culture du théier y est détaillée, la composition d'une feuille de thé fraîche décortiquée. Dans la section Dégustation, elle décrit les coutumes les plus connues - occidentales, chinoises, japonaises - avec leurs ustensiles respectifs, de même que ceux des tea tasters professionnels. Ses nuanciers des feuilles et des liqueurs m'impressionnent encore. Ses familles d'arômes étaient au nombre de 13, elles sont toutes ("pyrogénées" a été renommée) dans son récent éventail, belle trouvaille graphique. Les Alliances la font longuement parler du thé en rapport avec le café, le chocolat et le vin. Quelques recettes émaillent ce livre. Le carnet d'adresses était plus international, couvrant les cinq continents, la France occupant évidemment le plus de pages.
Enfin, des quatre ouvrages de Lydia Gautier que je possède, c'est le seul à offrir des photos commentées de façon instructive et à présenter une bibliographie.

4 commentaires:

Francine a dit...

Voilà le mail que je viens de recevoir de Lydia: "J'ai le plaisir de vous annoncer que 1001 Secrets sur le Thé a remporté samedi soir au Cookbook Fair au Carrousel du Louvre le "Best in the world" Gourmand Awards 2012. C'est un prix pour lequel "Thés et Mets : Subtiles Alliances" avait été finaliste France en 2009..." Je suis ravie pour elle qui est une vraie pro.

Thé noir a dit...

Oui, il faut chercher dans Wine puis Non-alcoholic p.32-33 http://www.cookbookfair.com/index.php/gourmand-awards/winners-2013-gg/gourmand-awards-winners-2013-wine

Vanessa a dit...

Oh oui ce chapitre de l'alchimie est toujours un must pour moi, je le contemple toujours et à chaque fois que je tente de faire une fiche de dégustation, je regarde le nuancier et je reprends les termes organoleptiques (que j'oublie toujours).

Thé noir a dit...

L'éventail qu'elle a mis au point dans 1001 est l'aide-mémoire qu'il te faut. Élégant en plus.