27 mai 2009

Rassis

Je me suis d'abord demandé s'il me fallait ôter une pellicule protectrice du choco-framboise placé devant moi à la pâtisserie-salon de thé, pour finalement conclure que le déballage faisait sûrement partie du service sur place, avant d'attaquer à la fourchette le truc rose qui entourait la mousse au chocolat. J'ai cru que c'était du styromousse, mais je crois à présent que c'était un genre de biscuit rassis, que l'insipide thé, fait avec de l'eau non bouillante, s'est contenté de dissoudre. Pourtant la cerise qui trônait sur le dessus était fraîche et savoureuse.

3 commentaires:

Silke a dit...

Quel est le nom de ce commerce? Ça m'a donné faim!

Thé noir a dit...

Silke, les commerces dont je parle cette semaine (25 au 29 mai) sont tous situés sur l'avenue Monkland.

Thé noir a dit...

Avec le récent changement imposé par Ottawa sur l'embauche d'employés étrangers http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201405/15/01-4767147-travailleurs-etrangers-le-patronat-et-les-syndicats-sur-la-meme-longueur-donde.php
je me rappelle l'entrevue qui s'est déroulée à côté de moi ce jour de 2009: la jeune Française a obtenu l'emploi en moins de 5 minutes et allait commencer dès le lendemain. La patronne et la future employée avaient l'air aussi contentes l'une que l'autre.