08 janvier 2019

Premiers

Premier numéro de Eighty Degrees trouvé le 2 janvier au pied de la porte (le facteur remplaçant n'a pas sonné), son enveloppe cartonnée trempée à un bout (il ne pleuvait ni ne neigeait),

aucune séquelle le lendemain. Heureusement, car le plus grand soin a été apporté à cette publication expédiée d'Allemagne, imprimée aux US, produite au Portugal. Le contenu et les auteurs sont aussi internationaux, j'y reviendrai. Comme annoncé, aucune pub, si ce n'est les quelques pages blanches offrant sobrement au lecteur de collaborer, en soumettant des sujets ou des articles, ou de s'abonner (malheureusement comme chez Tea Journey: prélèvement automatique sur la carte de crédit aux trois mois).


Premier Purple Tea le 6 janvier. 


Le daltonien a pressé le citron (avec tant de vigueur que j'ai dû éloigner l'appareil-photo) sans que la couleur vire au violet. Plutôt rouge... et imbuvable, la première tasse a été jetée. Sans citron, il reste à apprivoiser.

Premier épisode des Invisibles le 7 janvier.  Version locale de 10% que Fille Aînée m'a fait découvrir et regarder en rafale durant les fêtes. Il me fallait les sous-titres pour saisir les "meuf" et les "relou" dans l'original, je m'attendais à ce que les "Putain!" soient remplacés par des "'stie!" ici.  J'ai hâte de voir qui jouera Monica et si elle offrira aussi "Café? Infusion?" Pas thé ni tisane, non,  infusion fait plus moderne.

Premier irritant publicitaire le 8: 
especially our caffeine-free, all-natural infusions
la caféine est naturelle. Ce qui ne l'est pas, c'est de la retirer ici, d'en ajouter là. Les tisanes ont aussi leurs contre-indications, à ne pas négliger quand on en choisit une.

3 commentaires:

Vanessa V a dit...

Oh Kris, tellement de temps occupée ailleurs. Mais sur ma grande table de travail ta carte des fêtes. Merci infiniment. J'ai une pensée pour toi régulièrement, pour ce soutien qui vient de si loin et qui touche toujours au plus près. Merci.
Voilà, dernier jour officiel (de convenance) pour souhaiter la bonne année. Alors oui, je te la souhaite absolue, chatoyante, mouvementée par le vent, la brise et les amoures. Je te souhaite autant d'attention et de soutien que celui que tu m'apporte, toi qui n'est pourtant pas de ma famille. Je te souhaite de trouver sur ton chemin, tous les jours, ou du moins une fois par semaine, quelqu'un qui te renvoie de la chaleur humaine, des sourires de connivence, des fous rire de partage. Très belle année à toi.

Thé noir a dit...

Chère Vanessa, je venais de lire les souhaits dans ton blogue et les trouvais admirables, et voilà que tu les personnalises ici, juste comme les rafales décoiffent les toits et poudroient sauvagement, rugissant que oui, l'année sera belle et mouvementée. Merci à toi!

Thé noir a dit...

Aucun problème avec le Purple Leaf préparé le matin ces derniers jours, loin du citron.