01 mars 2011

Pigalle

Elle la "chantait" en 1958.
Sa maladie m'inquiète pour moi-même, avec le temps qui passe et qui augmente les risques, même si la génétique est favorable.
Depuis la fin de l’année dernière, ma mère est sujette à de fréquentes hallucinations. Il paraît qu’elle prépare souvent le thé pour les visiteurs alors qu’il n’y a aucun invité. Parfois, c’est avec l’intuition trompeuse de leur présence, parfois, c’est parce qu’elle confond les jours et attend un visiteur de la veille.
Yasushi Inoué Histoire de ma mère Stock 2004 (Waga haha no ki 1977) 

2 commentaires:

Vanessa a dit...

Superbe hommage

Thé noir a dit...

Merci, Vanessa.