12 mai 2013

Les tasses à thé

Sur la Presse+ de ce dimanche de fête des mères, un titre accrocheur, pas nécessairement pour tous:
Les tasses de thé, de Stéphane Laporte. Je ne sais pas ce que donnera le lien, voici un extrait qui explique tout: 
Quelqu’un veut du thé ? Mes tantes disent oui, ma soeur aussi. Et moi de même. Normalement, je bois du lait. Sauf les soirs de fête, parce que les soirs de fête, on a droit aux tasses spéciales.Dans l’armoire vitrée, il y a le trésor de ma mère : ses tasses de fantaisie.
Il est drôlement chanceux, le Stéphane, d'avoir bu dans ces tasses. Ma mère en avait.  Ma belle-mère aussi. Aucune ne m'a offert de thé dans ces précieuses. Je n'en ai pas rescapé une quand leurs propriétaires les ont laissées derrière elles.
L'an dernier, ayant des projets de thé partagé au parc du quartier, j'ai demandé et obtenu de mon frère les tasses à thé Corelle, les premiers modèles, avec anse ouverte et soucoupe, les huit qui complétaient le service de vaisselle que nous avons toujours associé à la maison familiale.
2006: ma dernière tasse de thé dans le dernier appartement occupé par ma mère autonome
Il préférait de loin les mugs, les plus grandes tasses qui se sont ajoutées au service quelques années plus tard, parfaites pour son café.
Mes tasses Corelle sont idéales, empilables même si elles sont pleines de souvenirs.
Posted by Picasa

2 commentaires:

Vanessa a dit...

Ma grand-mère en avait aussi et c'est dans celles-là qu'elle préparait le rare thé offert aux réunions de famille de son mari... et ma tante s'est offerte de nombreuses années une collection de tasses, du monde entier... petites mais plus qu'un petit zhong.

Thé noir a dit...

As-tu eu l'occasion de boire dans les unes ou les autres?