22 juillet 2015

7

Son chiffre fétiche.
À la fin de notre excursion, pendant laquelle nous avons eu besoin autant des parapluies que des lunettes de soleil,
il était tout content d'arriver à 7 thés acquis dans notre après-midi.
Le Wedgwood aux fraises n'était pas sur ma liste, nous partions faire le plein de Hyleys Aristo car nous avions fini notre dernière boîte en fin de semaine. Sont-ce nos achats massifs qui assurent sa présence à la quincaillerie, toujours est-il qu'il y avait trois autres variétés de cette même marque. Je note ici vert au jasmin et Earl Grey mais je n'ai acheté que le Scottish Pekoe en plus de son English Aristocratic préféré.
David's tea étant voisin de la quincaillerie, j'y ai pris deux fantaisies pour distraire des classiques.
Passage à la librairie spécialisée en livres de cuisine où il n'y en a plus un seul de thé (Fille Aînée y avait acheté un livre sur les cupcakes en 2009, et j'avais alors repéré une demi-douzaine de livres sur le thé) et où la vendeuse n'a même pas trouvé le livre de Gannon en ligne. Chez Miyamoto, des Pocky au thé vert.
La petite boutique asiatique où nous avons acheté tant de bols, de babioles, du thé même... est occupée par un commerce qui va lui aussi bientôt fermer ses portes. Celle du Fournil est cadenassée: rien n'indique s'il a fermé ou simplement déménagé... le hasard de ma liste nous fait passer devant sur Sherbrooke! on s'y régale, sans rien voir qui rappelle l'afternoon tea avec la reine. J'ai attendu un peu plus loin pour me désaltérer; j'avais noté l'adresse exacte de Thé & Toast, nous sommes malgré tout entrés chez ChiCha pour un bubble tea, qui non seulement a corrigé ma seule et mauvaise expérience de cette boisson, mais a confirmé

que les deux noms couvrent le même établissement. Selon la réponse de la serveuse, ils avaient dû laisser tomber T&T parce que les gens croyaient que ce n'était que pour les petits déjeuners.


Aucun commentaire: