30 mai 2013

Vert

D'abord, c'est un beau livre, ce dont j'aurais pu me rendre compte en le feuilletant, au lieu de m'arrêter au titre en me disant "je n'en bois pas".

Thé vert À la rencontre d'un art millénaire. Editions de l'homme 2012


Si je l'avais soulevé et survolé en librairie ou boutique, mon oeil aurait capté ces motifs dans les coins supérieurs des pages de texte et sur les pages noires annonçant chaque chapitre.
  
 Les aquarelles et dessins de Marie Bilodeau auraient emporté le morceau.

Mais je n'y ai pas touché. Il aura fallu la critique de Mademoiselle Thé pour me convaincre de le commander illico.
Il se lit bien. J'aime sa couleur, son format, son poids, sa tenue, sa police bâton, son texte aéré.
Il se lit très bien car les auteurs - et leur plume - bien que marchands de thé à Montréal, voyagent dans les pays producteurs et rencontrent les artisans du thé, les potiers, souvent leurs familles aussi. Ils nous parlent de leurs recherches, de leurs trouvailles, des expériences en cours, des influences diverses, depuis la météo jusqu'aux modes dans les choix des consommateurs, qui font qu'un cultivar se multipliera pendant qu'un autre sera laissé pour compte. Trente-deux thés jalonnent leurs périples et se méritent, à la fin, un résumé de leurs qualités et un compte précis de leurs antioxydants et de leur caféine, pour ceux que ça intéresse.
Les amateurs de recettes ne doivent pas espérer en trouver dans ce livre qui n'en présente que deux de wagashi et deux de thés indiens, dont il faut noter les pages car il n'y a pas d'index.
Par contre, ce qui manquait dans leur premier livre se pointe dans celui-ci: la poésie.
*            *              *
Ce que j'aurais préféré à la fin de la section Japon: une photo de Kagemori Sensei.
Ce qui m'a fait sourire: dans la bibliographie, y trouver leur premier livre, celui de 2009, ce qui pourrait expliquer que celle-ci soit plus courte...
Ce que je retiens: toucher une poterie avant de l'acheter, comme le souhaite M. Kamada.
©KH2013Posted by Picasa

6 commentaires:

Francine a dit...

J'ai hâte de le découvrir ! Je bois beaucoup de thés verts et j'avais adoré leur premier livre. Bonne journée, bons thés quelles que soient leur couleur...

Thé noir a dit...

Je crois que tu vas encore plus apprécier celui-ci, plus rond, moins astringent que le premier;-)
Bon lundi à toi aussi, délicieusement gris ici, aussi bleu que tu le souhaites pour toi.
K

Vanessa a dit...

Oh là là, je suis séduite aussi, parce que j'en bois, parce qu'effectivement on sent dans les pages du premier de vraies rencontres avec les artisans du thé...
et j'aime les éléments graphiques que tu indiques...

Thé noir a dit...

Une entrevue avec Jasmin Desharnais
http://vtele.ca/videos/trucs-cie/on-decouvre-des-inventions-quebecoises-on-decouvre-les-thes-chinois-et-l-exposition-les-routes-du-the_63049_63055.php
dans laquelle il annonce le prochain livre prévu pour 2014, sur les pu er. Oolong et noir suivront.

Thé noir a dit...

Francine le commente 23-24-27 septembre 2013

Thé noir a dit...

Le blogue de la maison de thé auteure publie justement cet extrait du livre mettant M. Kamada en vedette:
https://camellia-sinensis.com/carnet/?p=3207