30 décembre 2011

Bilan 2011


View 2010 in a larger map
J'ai rafraîchi cette carte avec les plus récents articles que j'ai pu trouver sur les sujets qui me préoccupaient à la fin de 2010 et dont plusieurs n'ont pas ou guère eu de suivi dans la presse, comme la mécanisation de la cueillette au Kenya et le Centre européen du thé à Bourges. J'avais oublié les trois nouvelles boissons alcoolisées intégrant du thé dans leur fabrication, une seule serait disponible ici. Côté théières, ni le catalogue ni les miniatures n'ont avancé en 2010.

29 décembre 2011

Apparences


Ceci n'est pas une théière. Le flash la rend plus rouge qu'elle n'est en réalité.
Lorsqu'elle aura acquis sa patine de poussière, elle se confondra parfaitement avec les autres yixing.
Posted by PicasaEn sera-t-il de même des nouveautés canadiennes que j'ai repérées, sans les acheter, sur les rayons du supermarché? Elles sont sorties en novembre et sont exclusives au marché canadien, semble-t-il.
D'abord, un Tetley Perk, surcaféiné à 99g par tasse, égalant un café, tout en conservant le même goût, paraît-il. Étrangement, je ne trouve rien sur le site de la compagnie. Puis un Red Rose Canadian Breakfast, dont je n'arrive pas à trouver la composition qui le rend canadien, à part son emballage ici par des employés ayant la nationalité. Curieusement, le produit fait la une du site en anglais, apparaît sous le thé régulier et le décaféiné de la page produits, et est absent de la même page en français.
Le thé est un produit hautement commercial, et de ce fait, politique. Je ne peux pas m'empêcher de me poser des questions: qui a eu cette idée? quelqu'un l'a-t-il commandée à Unilever, propriétaire de Lipton/Red Rose?
Je frissonne... il fait -18°C dehors. Très canadien.

28 décembre 2011

Tea tasting

En prévision de sa visite, j'avais écumé le rayon thé des supermarchés locaux, dont celui ouvert en 2010, troisième d'une chaîne à saveur méditerranéenne. Sachant que son préféré depuis quelques mois était le Ceylan Orange Pekoe de Twinings, j'ai attrapé ce Dilmah, équivalent selon elle.
Ce Dilmah est un Ceylan, bien sûr, mais pas un OP.

Il se classera sous le Tetley, qui est un OP, "sélectionné autour du monde", avec probablement un peu de Ceylan dans le mélange.

Comme elle a aussi développé un faible pour le chai, mais seulement en après-midi, elle a dû essayer celui de Mystique.


Pour m'y retrouver dans ses thés préférés, je les lui ai classés par genre et faute de pouvoir traduire son langage corporel (nez plissé, hochements de tête, brusque recul, grimaces, yeux ronds, moues...) et ses onomatopées, elle les a très bien ordonnés, du meilleur au moins bon selon ses goûts.
Ceylan/OP
1. le Ratnapura qu'elle a pris chez Birks en novembre 
2. ex aequo son Twinings et mon premier Dilmah
3. Tetley
4. deuxième Dilmah 

Chai
1. Lipton (elle se désole de ne plus en trouver)
2. Twinings
3. Mystique

Grey
1. Earl Grey chez Harrods (mars 2011, début de sa voie du thé)
2. Mountain Grey de Postcard Teas ("un petit oumph")
3. Lady Grey de Twinings
4. Earl Grey de Twinings

Elle n'a guère apprécié les types "breakfast", que ce soit ceux servis à son hôtel à Londres en mars, au Café des artistes à Gaspé en novembre ou celui du Fairmont dont elle a plus aimé la boîte que le contenu.
Le dernier matin de son séjour, puisqu'elle avait essayé tous les sachets, elle a élu le Paris de Harney & Sons, que j'ai retrouvé dans la strate de novembre. 

Je m'amuse et m'attendris à la voir avancer sur cette voie, que je ne cherche pas à élargir, paver ou redresser. Petit train va loin.
Posted by Picasa

27 décembre 2011

À Noël

J'ai reçu l'égoïste qui avait connu un sort funeste au début des années 2000. Il s'est donné un mal fou pour la retrouver, sans rien dire. En feuilletant tout le catalogue en ligne de la compagnie expéditrice, j'ai fini par déterminer le contenu de la boîte livrée... et l'ai emballée moi-même avant son retour :-) Curieusement, je n'aime pas boire mon Famous Five dans cette tasse, mon modèle préféré pour atteindre la température idéale plus rapidement. J'ai aussi reçu la tasse Thé de Chine de Bodum. Parce que l'infuseur, plus grand et garni de plus nombreuses fentes plus fines que celui de la théière qui m'horripilait, et le couvercle, qui s'inverse pour l'accueillir une fois l'infusion finie, ne lui ont pas brûlé les doigts lors du test qu'elle a réalisé pour moi, je l'ai donnée à ma fille, qui l'a acceptée.

Elle pourra ainsi consommer le Maverick dont j'avais rempli la boîte qu'elle trouvait belle en novembre. http://2teaspoons.blogspot.com/2011/12/repartea.html

Et le Mountain Grey qu'elle ne devait essayer qu'une fois retournée chez elle. Ce qu'elle a fait avec sa boule à thé, dont j'ai appris qu'elle ne l'avait jamais utilisée depuis son achat en juillet, et qui l'a bien déçue mais pas empêchée d'apprécier le thé. Je la cite: "Il a un petit oumph que les autres Grey n'ont pas."

Posted by Picasa

23 décembre 2011

Solution de continuité

El was home at Christmas, as I told you, but Warren was laid up then and they didn’t see much of each other really. She went over there a few times, and Mrs. Titus served her tea and scones and showed her old snapshots and explained to her about Warren’s allergies, and Warren read El Hindu poems and they made lots of different sketches of their wedding rings, which Warren planned to make himself.  Things like that.
Katharine Topkins All the tea in China 1962

22 décembre 2011

Hiver

Le solstice d'hiver a commencé officiellement ce matin à 5h30. Si mes trois théiers (M3T;-) étaient dehors, ils seraient sous le verglas, comme le magnolia. Selon les stations météo, Noël sera vert cette année. Stéphane commence l'hiver en bleu-vert, Francine fait arc-en-ciel,  FXD boira du noir pendant les fêtes, et je souhaite à  Virgile de ne plus boire celui de 2006, pour exaucer son voeu.
Posted by Picasa

20 décembre 2011

Planifier

H.N. à B.N. et N.N.   20 décembre 1942   Sissinghurst.
Les militaires sont arrivés à Sissinghurst. Il s’agit d’un état-major d’une brigade blindée en manœuvre, conduite par un jeune officier du nom de Rubinstein. Me rappelant comment voici trois jours je m’étais levé pour rendre hommage aux Juifs martyrs de Pologne, je fus très poli avec le capitaine Rubinstein. Ses parents, paraît-il, vivent à Leicester. Il nous prévient que son général de brigade, cinq officiers, un cuisinier et des ordonnances arriveront pour le thé et désirent passer la nuit ici. Nous lui faisons visiter la brasserie, le four à houblon, la chambre de Nigel, la chambre de Ben et la soupente qui est derrière. Il déclare que ce sera parfait et part informer son état-major qu’une charmante réception leur est préparée.
Harold Nicolson Journal des années tragiques (1936-1942) Grasset 1971

18 décembre 2011

Dernier

(December 1970)

Next week, there will be a last Christmas at Aunty Mary and Uncle Eugene’s house, and by New Year’s Day the Van Twest family will be carving a new life from the ice and snow of Canada (though Dad will be taking his tea expertise to an important job with the Red Rose Company).
Heather Burt Adam’s Peak 2006 Dundurn

16 décembre 2011

Honneur

It’s a shame, » he added kindly, « that a gentleman of your age cant have a pot of tea when he chooses whitout having to count the leaves. »
« Thank you, Mr. Dobbie, it is a little hard, especially, if I may say so, for one who has a palate for the beverage. Better a cup a day of the best, though, than four out of some nameless packet. » He hoped Mr. Dobbie had not noticed how many months it was since he had been able to afford his favourite blend.
« You are right, you are supremely right; now which was it that Mrs. Rasleigh used to come in for at Christmas? » Dobbie glanced admiringly up at the jars above his head. « This one, wasn’t it? » He pointed to a canister.
« Yes, that was Margaret’s gift to me for years. Such a bitter loss, » he sighed, « I was thinking of her only this morning. »

Bryher Beowulf Pantheon Books 1956

15 décembre 2011

Fierté

She made the tea, wondering whether it would be worse to use up what she knew was the last of his milk, and leave him without any, or not to use it, and insult his hospitality. She knew with her gran  the humiliation would have stung more, so she used it.
« ‘S good, » she said, sitting opposite him and sipping it gingerly.

Anne Perry A Christmas Promise Ballantine 2009

14 décembre 2011

Charité

Would she spend Christmas alone, too, apart from coming to church? He should ask her to tea. But he should invite her once before that, so the kindness wasn’t as obvious. No one wanted to be asked simply for charity’s sake.
Anne Perry  A Christmas Secret Ballantine Books 2006

13 décembre 2011

In light of the Christmas pudding incident, I thought it might be a good idea to give my tearoom team a lesson in authenticity.
French people don’t drink tea the English way,” I told them.
There was a collective “oh” of disbelief around the table.
Stephen Clarke A Year in the Merde 2005
À la lumière de l'incident du pudding, je pensai que ce ne serait pas une mauvaise idée de donner à mes collaborateurs du projet salons de thé une leçon d'authenticité.
- Les Français ne boivent pas le thé de la même manière que les Anglais, leur dis-je.
Il y eut un "oh!" massif d'incrédulité autour de la table.
Stephen Clarke God save la France 2005 Nil éditions

Stéréotypes

While Appuhamy shone in the house, Premawathi shone in the kitchen, looking for all the world like a typical English housewife preparing for a typically English celebration.
"It's all so strange," the Sudu Nona was heard to say to similar-minded magazine-reading, tea-drinking English ladies. "Not only does she speak passable English, but she makes passable mince pies too. Thank God – imagine having curry for Christmas, my dear!"
Karen Roberts The Flower Boy  1999

11 décembre 2011

Lettre à Noël

Then in the middle of the second afternoon a letter arrived for Joshua. He tore it open as they were having tea in the withdrawing room, the fire roaring halfway up the chimney, rain beating on the window in the dark as heavy clouds obscured even the shreds of winter light. There was hot tea on a silver tray and toasted crumpets with butter melted into them and golden syrup on top. Cook had made a particularly good Madeira cake and drop scones accompanied by butter, raspberry jam, and cream so thick one could have eaten it with a fork.
Anne Perry A Christmas Guest Ballantine Books 2005

(Curieux mélange

Posted by PicasaAurais-je tenu les 150 minutes que dure ce film si, dès la première scène après le titre, il n'y avait pas eu cette tetsubin pleine de questions? Junon la transporte de la main droite pour la vider dans l'évier, de la main gauche lorsqu'elle l'a remplie et qu'elle passe par le frigo pour y prendre le pot à lait de sa main libre. Prend-elle du sucre et de la confiture dans l'armoire, ou des tasses couvertes? Je crois identifier des macarons sur le plateau derrière la théière mais quand tout est échappé, bien à plat, il ne reste que la tetsubin, dont je n'arrive pas à déterminer si elle est à l'envers ou si elle a seulement perdu son couvercle, une grande assiette encore à sa place mais avec un morceau manquant. Sur le tapis, deux cuillères à gauche, une à droite.
Où sont les tasses? le pot à lait? le lait? le thé?)

10 décembre 2011

Rêve des Fêtes

« Got a name? »
« Hmm, » said Drayton, thinking. « How about… Holiday Dream? »
« One down, » said Theodosia.
« As long as youre open to something novel, » said Drayton, « indulge me once more. Chinese black tea blended with citrus peel, rose petal, and almond. »
« To be served with Chicken Almond Ding. »Theodosia chuckled.
Laura Childs Oolong Dead Berkley Prime Crime 2009

(Curieux mélange

C'est d'abord le titre de la critique cinéma qui a attiré mon oeil: La belle endormante. Évident que ce film est loin de la version Disney. Mais la petite photo dans le coin inférieur droit... théière de porcelaine et chasen!!!
La scène disponible sur IMDB est difficile à croire si c'est bien du matcha qui est cueilli avec un chasaku et à peine agité avec le fouet de bambou: Madame affirme à la jeune recrue qu'il lui permettra de ne se souvenir de rien de ce qui lui aura été fait pendant son sommeil. Encore faudrait-il qu'elle puisse s'endormir, avec un pareil taux de caféine.)

08 décembre 2011

Calendrier

Posted by Picasa
Il a pris une boîte de thé sur l’étagère, qu’il a posée sur la table. Elle était lourde et dorée, et l’on voyait au premier coup d’œil qu’il s’agissait d’un produit de luxe. Il en a versé une cuillère dans la théière habituelle. Comme elle, ses gestes étaient méticuleux. D’ailleurs, ils l’étaient pour tout ce qu’il faisait dans la maison, comme actionner les boutons du four ou tourner les pages du calendrier. Il faisait tout avec une tranquille application.
Yôko Ogawa Un thé qui ne refroidit pas Actes Sud 1998

06 décembre 2011

Une tasse de thé de Noël

A Cup of Christmas Tea de Tom Hegg, livre miniature à suspendre; théière Hallmark

Angela a eu la chance de trouver la théière décorative originaire de ce livre, que j'aime beaucoup, au point de me procurer la version miniature pour la suspendre dans notre arbre.
 
A Cup of Christmas Tea, by Tom Hegg, 1982
A week before, I got a letter from my old Great Aunt.
It read : « Of course, I’ll understand completely if you can’t,
But if you find you have some time, how wonderful if we
Could have a little chat and share a cup of Christmas tea. »
Il y a une semaine, ma grand-tante m'a écrit un mot
qui disait: "Bien sûr, je comprendrai si tu ne peux pas,
mais si tu as le temps, ce serait bien mieux qu'un cadeau
de prendre ensemble une tasse de thé, juste entre toi et moi.KH2011
Ma fille m'a offert la suite en décembre 2005.

05 décembre 2011

Esprit de Noël

Her publicist offers a couple of days in London in December, for an interview opportunity, so we meet for tea. In the holiday season, the tearoom at Claridge’s hotel becomes sumptuous and Dickensian. Log fires are a-crackling, teacups are a-clinking, adorable little choirboys in gowns and ruffs are a-caroling « God Rest Ye Merry Gentlemen » with their mouths in cartoon Os. The state of bonhomie is so heightened, you suspect there’s something besides bergamot in the Earl Grey tea.
Vicki Woods  Parker Power Vogue May 2010

04 décembre 2011

Repartea

Ses vacances sont finies, elle est repartie hier. Le premier matin, n'ayant plus de sachets de thé (son grand-père, pour qui j'en gardais toujours, est décédé en 2010), je lui ai fait sentir le Famous Five - non - et le Maverick - oui! Dans l'après-midi, suite à notre premier afternoon tea, j'ai acheté ce Breakfast.
  

La boîte nous plaît, bien étanche mais facile à ouvrir. L'arôme m'enchante,
l'infusion moins; elle lui convient mieux parce qu'elle y ajoute du lait et du sucre. Une fois noté que chaque sachet contient plus de 3g de thé,
je réduis son temps d'infusion. Même ainsi, elle le compare défavorablement à son orange pekoe, qui a supplanté l'Earl Grey dans ses préférences. Je lui en ai pourtant commandé, il arrivera un peu en retard pour son anniversaire, il est en feuilles: j'insiste pour qu'elle l'essaie seulement de retour chez elle.
Pendant son escapade à Gaspé, elle a pris du thé avec son dessert au Café des artistes
Quand elle revient, je lui ressers du Breakfast jusqu'à ce qu'un saut chez Indigo me fasse trouver du Lov aux fruits rouges,

LOV marque française
apprécié, étonnamment,

par trois buveurs qui consomment d'ordinaire du Koslanda, de l'Orange pekoe ou du Darjeeling.

À la même librairie, j'ai aussi acheté du Paris, de Harney & Sons,

Paris d'une compagnie américaine
 qui a accompagné nos scones maison, prévus lorsque nous avons trouvé cette crème du Devon à la boutique du Reine E.
Selon les instructions sur la boîte, un sachet (2g) suffit pour 2 tasses
  Elle a bien aimé le Paris, l'a toutefois refusé le matin des sinus bouchés, a préféré le Maverick, qui a aussi salué l'arrivée de décembre.
Toque-à-thé sur théière des Fêtes

J'en ai rempli la boîte du Fairmont avec laquelle elle est repartie.
D'ici Noël - ou le jour de l'An? - quel thé boira-t-elle le plus:
Earl Grey ou Maverick?
Posted by Picasa

03 décembre 2011

Expo

Au Salon des métiers d'art hier, dans l'exposition consacrée à Goyer Bonneau, le video qui résume leur carrière mentionne que La Théière était surnommée ici "la théière à Janette" car elle aurait servi pendant l'émission télévisée Parler pour parler, animée par Janette Bertrand (1984-1994). On peut la voir parmi les prix Jean-Marie Gauvreau (J7) dont elle a été lauréate en 1986.
 Quant à cette théière, j'ai noté avec intérêt ses sosies en noir, décoré d'étoiles et renommé Le T la nuit, et orné de spirales rouges (Sélection Grand prix des métiers d'art du Québec 2010, on peut la voir sur le site des artistes Le T rouge #66).
"Par sa forme, sa fonction, son décor, le T rouge tend à brouiller les frontières entre art, artisanat et design sans réduire le propos à la symbolique de l'un et l'utilité de l'autre."

01 décembre 2011

Plantation

Posted by PicasaVoici les trois théiers que Francine me fait l'honneur d'appeler ma "plantation". Maintenant que Nen a réussi à ouvrir une fleur, je joue à l'abeille entre elle et celle de Sis. J'ai donc les doigts jaunes ;-)

30 novembre 2011

Avant l'Avent

En 2007, j'ai fait un compte à rebours des cadeaux reçus sous l'étiquette thé au fil des nombreux Noëls depuis 1977. En 2008, tout décembre à déc...ompter. En 2009, 24 jours d'infuseurs divers, après avoir listé les calendriers de l'avent garnis de thés disponibles en magasin. Plusieurs sont encore en vente cette année. J'en ai trouvé deux autres, conçus ici, avec des thés en feuilles. Le plus près se présente comme un livre dont il faut soulever les hublots (malheureusement s'affiche aujourd'hui épuisé), tandis que l'Albertain offre la possibilité de renouveler les tubes (3-5 tasses de thé dans chacun) de son sapin d'une année à l'autre.
Côté sachets, les baigneurs célèbres ont été regroupés pour la saison. Et cette couronne bricolée est une bonne idée quand on emploie des sachets sous enveloppes scellées.

2/2

Son anniversaire de 2010 avait été placé sous le thème de son premier voyage solo: Londres, mars 2011. Harrod's l'a convertie au thé, surtout celui de l'après-midi, qu'elle m'a offert à son tour pour mon
 anniversaire. Trois mois plus tard, j'ai fini de déballer ce double cadeau, avec elle en prime.
 
 Elle a téléphoné le matin même pour réserver. (Nous apprendrons à notre retour que quelqu'un a appelé vers 15h pour savoir si la réservation était pour le lendemain...). On nous conduit à une table entre les deux qui sont déjà occupées: ma chaise est la plus facilement accessible... j'ai vue sur le côté d'un escalier, et quelques angelots du plafond de la bijouterie où loge ce café.
Notre serveuse s'annonce d'emblée telle que je les aime: accueillante, efficace, attentive et discrète. J'avais déjà choisi sur le menu en ligne les thés qui nous conviendraient: Ceylan pour elle, Darjeeling pour moi. Ils arrivent rapidement, dans des tetsubin, repérées aussi aux tables voisines, et non dans une théière comme celle qui trône dans la vitrine au coin de Ste-Catherine et Carré Phillips et qui servait à la promotion l'an dernier.




  




Les thés sont en feuilles, les filtres peuvent être retirés à notre goût (sabliers colorés) grâce à l'ajout de petits bols pour les accueillir, et en temps voulu , de l'eau chaude nous sera offerte pour une deuxième infusion, ce que j'apprécie toujours de pouvoir essayer.
 Le sucre est en morceaux cubiques, ce qu'elle trouvera moins pratique que le sucre granulé quand elle ne se versera qu'une demi-tasse. Elle sait que j'adore voir le nuage de lait et m'offre ce spectacle au ralenti, le pot à lait et la tasse s'y prêtant bien. Elle aime son Ratnapura, plisse le nez sur mon Himalaya alors que je me régale, mes choix étaient bons (la carte des thés est courte).
 Les bouchées sont placées entre nous, sur un très long et très étroit plateau en argent. Les descriptions m'échappent presque toutes tellement la proximité avec les tables occupées est grande, même si les conversations se font à un niveau normal; j'ai saisi que les verrines différaient de mes lectures.
Les scones sont apportés sur une grande assiette rectangulaire. Même en commençant par eux, ils ne sont pas chauds, ni la crème ni la confiture de pêche ne lui plaisent. Nous déclinerons l'offre d'apporter avec nous ceux qui restent (le "baluchon" se limitera à deux sachets de petites meringues aux noix).
Heureusement que son thé lui plaît car elle ne trouvera rien d'autre à son goût: les crevettes et la gelée verte mettent la très mince rondelle de concombre k.o., la gelée rouge sur le foie gras lui fait dire qu'elle pourrait l'utiliser pour une scintigraphie des glandes salivaires, le saumon fumé est bon, point.

A moi qui ne mange jamais de toast, le mini club sandwich froid ne pouvait sourire. Les macarons l'ont emporté sur les chocolats sans pour autant être des gagnants. La verrine de yogourt a été goûtée et délaissée, j'ai fini celle à la mousse au caramel en regrettant d'avoir plongé ma cuillère jusqu'au fond car la purée d'orange a tsunamisé le caramel.
Même si la nourriture l'a laissée sur sa faim (elle a pris du pop corn au cinéma qui a suivi!), elle a souligné plus d'une fois que son thé lui plaisait. Et en l'invitant à mettre une note à ses expériences d'afternoon tea, elle m'a encore fait rire: sur 10,  Harrod's n'a que 9.5 parce qu'il n'y avait pas de sandwiches au concombre - qu'elle a beaucoup aimés l'an dernier , ah bon! - le Reine obtient 9, et le Birks... porte bien son nom. 4. Elle nuance: thé et service méritent 9. 
Je dois dire qu'elle invitait mais que j'ai suggéré où aller et elle a accepté avec enthousiasme. Dans les deux cas, nous sommes d'accord: nous retournerons volontiers au Reine et pas au café B. 
Ces deux sorties m'ont fait réaliser que ma détente était complète quand la personne qui la partage le fait par amour du thé et non pour me complaire. Le thé peut être différent de ma tasse à la sienne mais elle ne regrette pas son café ou son chocolat chaud. Alors même si tout n'a pas répondu à nos goûts, l'ambiance était harmonieuse, et nous nous accordons à trouver nos sorties réussies. Winnie a bien raison: "It's so much more friendly with two."


25 novembre 2011

Dissertation


Que veux-tu être quand tu seras grand?
Posted by PicasaFin des classes

24 novembre 2011

Tout n'est pas rose


Première neige le 23 novembre.
La fleur de théier est encore épanouie.
Mais déjà fanée aujourd'hui, 24.
Moi qui trouvais leur croissance lente - j'avais repéré les boutons le 1er octobre -, je déplore cette hâte à faner. Et il y a d'autres signes inquiétants, comme cette tache noire et ces trous sur une feuille de Nen,
et ce bout de feuille tronqué et bruni sur Si.
Je voulais des théiers pour me sentir plus près des planteurs et expérimenter, à une échelle miniature, leurs craintes et leurs frustrations, me poser quelques-unes de leurs questions techniques, et éprouver un peu de leurs sentiments d'ignorance et d'impuissance. C'est réussi, ainsi que la joie de repérer le duvet sur les pointes de bourgeons et la couleur rougeâtre de la très jeune feuille, de noter l'apparition des dentelures tout autour... Quelle école!
Posted by Picasa