30 août 2016

Mois de l'archéologie

Le 5 août, j'ai déterré le coffret de Hetty Wainthropp Investigates, une série anglaise dont je me souvenais avec délices et qui m'a fait vivre mon premier "marathon viewing", à point nommé pendant les olympiques. Je gardais un excellent souvenir de la musique, des personnages, de l'atmosphère, du thé fréquent, du lait versé d'abord par Hetty, qui prenait sa retraite mais je crois que j'ignorais, au visionnement original, ce que signifiait "miffed" et tout commence justement par ce "milk in first".
Hetty est rendue à l'âge de la retraite et elle ne le prend pas bien du tout.
Le 11 août, Corey dévoile l'usage d'une porcelaine dénichée aux puces: un porte-tasse, dont je n'ai pas trouvé l'équivalent en ligne, seulement ce livre d'instructions aux domestiques, 1835:


Qu'est-ce qu'un solilemme: brioche alsacienne ou Sally Lunn?
Les kouques au beurre seraient belges, les biscotins seraient secs et cassants, les patiences, si elles sont fraxinoises, seraient un peu moelleuses à l'intérieur.


Le 17, une amie travaillant en Grèce en archéologie m'a offert cette cuillère percée, 

trouvée aux puces à Bruxelles: je l'ai supposée pour l'absinthe, quelqu'une se croyant drôle a suggéré de l'utiliser pour enlever la mouche tombée dans le thé.

Le 19, changement de téléviseur oblige, j'ai "découvert" une cache de thés que j'estime vieux d'une quinzaine d'années.
Par le prix d'abord:
$1.49 pour 20 sachets!
C'est le triple à présent, minimum. Je n'avais guère aimé le goût de fraise, encore 16 sachets dans la boîte...

et plus du tout d'essences naturelles et artificielles à détec/ster.
Un copyright ensuite:
1991
ce qui ferait 25 ans à ce Hojicha en sachets -
il en restait 8 sur 16, je le date donc plutôt de 98 ou 99, à mes débuts dans le groupe Teamail.
Confirmation par cette boîte,

encore presque pleine
Le goût de caramel ne devait pas me plaire à l'époque, et est disparu à présent.
Celui de la cardamome ne me plaisait pas non plus dans celui-là en 99

et ne s'est pas amélioré depuis.
Une autre boîte presque pleine,


que je souhaiterais avoir redécouverte pour les jeux de Sochi. Ce n'est pas un thé au "goût russe" (agrumes généralement) mais un thé de Russie, provenant du Caucase.
Il reste un soupçon à peine perceptible de fumé, j'ai sans doute dit "lapsang souchong" au 20e siècle, ce qui explique que la boîte soit à peine touchée.
Il y a encore des strates d'autres boîtes à creuser. Fiou!

Et c'est pendant ce mois que Tetley a présenté sa vision du thé en 2026, Barbara Dufrêne en a donné sa version critique le 24 août, ne souhaitant ces "innovations" qu'aux Britanniques. Elle est nettement plus favorable envers la découverte japonaise, l'aponectine.
Personnellement, ça ne me tente pas que le thé devienne une tisane

30 juillet 2016

Vacances

Juste comme il venait de passer brillamment son premier cours crédité suivi en 40 ans, le décès de sa dernière tante, à 94 ans, l'a lancé dans la deuxième liquidation de sa vie. J'avais commencé Casual vacancy version française au début de juin. Fille Aînée l'avait abandonné après une trentaine de pages, alors qu'elle était coincée dans un appartement de Londres en janvier 2013, avec son genou tordu, et j'en étais à une cinquantaine le 24 juin quand ce décès inopiné m'a fait dévorer les 600 dernières pages. Et ce n'est pas le premier JKRowling que je traverse, non il se s'agit pas des Harry Potter dont je n'ai pas lu une ligne. En fait, j'ignorais que Robert Galbraith était un pseudo quand j'ai vu cette nouveauté à la bibliothèque: le ver à soie me fascine depuis un certain exercice de 2005, et avec ce seul titre, j'ai grignoté ce gros cocon en une semaine.
“C'est très aimable à vous, Kathryn”, dit Strike quand le plateau atterrit entre eux. Robin remarqua une inscription sur l'une des tasses: Clame-toi et relis-toi.
 Se méfier des traductions quand on repère une telle erreur, typo seulement? N'empêche que j'ai lu Une place à prendre, qui se passe en Angleterre actuelle, qui parle tout de même de classes sociales et de petite politique locale, si universelle, et où on voit s'ouvrir le délicatessen La théière en cuivre, Copper Kettle dans l'original.
Au numéro 36, dans la maison la plus anciennement occupée du lotissement, Shirley Mollison, assise dans son lit, calée contre les oreillers, buvait la tasse de thé que son mari venait de lui apporter.
...
Quarante ans plus tôt, elle était assise dans son lit, exactement comme maintenant, la joue caressée par la lumière du jour qui inondait sa chambre à la maternité, les mains réchauffées par la tasse de thé qu'on lui avait apportée, prête à donner le sein au magnifique nouveau-né qu'elle attendait qu'on lui amène.
Demain, c'est l'anniversaire de HP ET de JKR, ai-je récemment appris. Je lui souhaite de continuer à écrire encore bien longtemps.
Aujourd'hui, c'est la 5e journée internationale de l'amitié et c'est sûrement cet esprit qui animait les généreux donateurs de thé à la mi-juillet. Je les applaudis.



"Dear Mr Trump, namaste from India, we are sending you lots and lots of natural green tea. It fights against harmful free radicals. It helps purify mind and body and regain a healthy balance. It has also proven to make people smarter. Please Mr Trump drink the tea. For your sake, for America's sake, for the world's sake," Kolkata-based Te-A-Me Teas said in a video explaining the idea of sending green tea to Trump. 

J'applaudis aussi aux exploits loufoques des Chap Olympiads, cette série de photos est hilarante, surtout les 5e et 6e qui montrent des cyclistes servant et buvant le thé.
Ce documentaire de 50 minutes est moins rigolo mais j'espère bien arriver à le voir en entier dans un avenir plus ou moins rapproché.

On y parle des feuilles, celles de Darjeeling n'étant pas appréciées des travailleurs, selon un vendeur de chaï, mais y aborde-t-on le problème de l'eau potable? Je me posais la question en voyant mes tasses du matin

et de l'après-midi 

présenter un film suspect, jusqu'à ce que j'analyse le problème et trouve la seule variable qui avait changé: je prenais de l'eau embouteillée pour éliminer la réserve que la ville nous recommande de garder en cas d'urgence et c'est elle qui causait cet aspect dé...plorable.

J'ai enfin pu feuilleter le premier numéro de TEA JOURNEY, puisqu'un lien a été fourni par courriel, sans obliger l'investisseur Kickstarter à remplir le questionnaire et à fournir son numéro de carte de crédit. 

Sur 133 pages, j'en ai compté 37 de publicité, grand format (souvent très belles) ou listes de partenaires, collaborateurs, conseillers, abonnés-kickstarter, membres fondateurs.
La table des matières s'étale sur trois pages entrecoupées de pub,
 mais dans un ordre non linéaire,
 plutôt saute-mouton.
J'ai reconnu un article 

pour l'avoir déjà dans les livres des mêmes auteurs
livres Thé, Tea, Thé vert et Green tea de Camellia sinensis


et un autre sur Chigusa
dont j'ai déjà parlé en 2014. Selon les auteurs, après son acquisition en 2009 et une brève exposition en 2014-15, Chigusa serait depuis entreposée pour restauration et à nouveau exposée l'année prochaine à la galerie Freer.
Un autre article qui m'a bien plu, celui sur les yixing.
Bref, j'aimerais bien avoir accès à cette revue, un numéro à la fois, sans prélèvement automatique à chaque parution.
loin d'être gratuit
Il est possible d'en commander une version imprimée, peut-être finira-t-elle distribuée en librairie, en kiosque ou en salon de thé.
C'est souvent par les infolettres des marchands de thé qu'on apprend les nouveautés. Ainsi ce matin, cet étourdissant sundae proposé par Fortnum & Mason
et ce thé Island Green cultivé et produit en sol canadien
et finalement, le 24 juillet, j'apprenais de David's Tea ce nouveau mot: autosoins.
en même temps que l'existence d'une journée internationale qui leur est dédiée.
Ce qui me rappelle que dans le livre de Tiphagne, dont Francine nous a promis une critique, il établit, dictionnaire à l'appui, que "tisane" est nécessairement médicamenteux.